Slow-life-lake

Slow Life: C’est quoi?

1 Shares
1
0
0

Dans les années 80, en réponse à l’accélération globale, le mouvement “Slow Life” commence à voir le jour et à s’installer officieusement. L’un des précurseurs est Carlo Petrini, un sociologue et critique gastronomique Italien qui, décide de contrer la montée des fast foods en instaurant le concept de “Slow Food”. Un concept qui a été officialisé en 1986 et est diffusé via l’association officielle dans plus de 150 pays. L’objectif est de promouvoir l’utilisation de produits locaux, cultivés dans de bonnes conditions et riches en nutriments. Autant de choses qui paraissent logiques mais qui semblent parfois nous avoir échappé dans une société qui va souvent trop vite.

Petit à petit, avec la montée du capitalisme et des besoins en productivité accrus, le concept s’est étendu à tous les pans de nos vies.

Productivité, montée du digital et consommation de masse ont amené le progrès et la croissance, mais aussi stress et anxiété, et de façon plus générale, des syndromes de santé mentale qui nous touchent tous à plus ou moins grande échelle.

Le concept de Slow Life prend donc une importance grandissante et est en quelque sorte une façon de ralentir pour mieux avancer.

Il ne signifie pas de tout arrêter ou de vivre à contre sens avec une société en mouvement constant, mais plutôt donc de prendre le temps de vivre en pleine conscience, et de façon plus alignée avec nos valeurs, nos envies et notre écosystème. En prenant le temps de ralentir et prendre soin de soit, on prend aussi soin des autres et de notre environnement.

Alors, vivre en harmonie avec ses valeurs et pratiquer le Slow living, ça donne quoi concrètement?

La Slow Life en pratique

Au quotidien, pratiquer le slow living ne veut donc pas dire ralentir pour ne plus rien faire, mais privilégier les circuits courts et la consommation en pleine conscience dans tous les pans de nos vies:

Slow Life et Alimentation

  • S’alimenter de façon la plus naturelle et locale possible
  • Acheter les fruits et légumes des producteurs locaux plutôt qu’en supermarché
  • Avoir une conscience écologique au quotidien – aussi imparfaite soit-elle. En avoir une c’est déjà bien.
  • Réduire la consommation de viande et en particulier, éviter les viandes issues de la production industrielle dont on connait désormais les impacts sur l’environnement et l’écologie.

Slow Life et consommation

  • Consommer en “pleine conscience” de façon générale, c’est à dire prendre le temps de comprendre pourquoi on achète et d’où proviennent les biens que l’on achète
  • Privilégier les petits commerçants plutôt que les grosses chaînes
  • Décorer son chez soit avec des matériaux naturels à la façon “Slow déco”
  • Eviter les emballages en plastiques de façon générale
Lire aussi: Magasins en vrac à Toulouse

Le concept de Slow Life prend donc une importance grandissante et est en quelque sorte une façon de ralentir pour mieux avancer.

Slow Life et travail

Là encore, il ne s’agit pas de travailler moins, mais avec plus de rigueur pour protéger sa santé mentale et sa façon d’aborder les notions de succès.

On peut l’appliquer par exemple de la façon suivante:

  • S’imposer des horaires qui permettent de trouver un bon équilibre pro / perso
  • Oser remettre les choses en question et les points bloquants lorsque cet équilibre semble impossible à trouver
  • Trouver du sens à ses activités professionnelles pour se sentir plus motivé et aligné avec ses valeurs. Et donc plus productif dans le bon sens du terme.
Lire aussi: Les livres bien-être et développement personnels qui ont changé ma vie

Slow Life et Voyages

  • Privilégier les logement consciencieux de leurs empreintes écologique plutôt que les grosses chaînes d’hôtels
  • Peut-être partir moins longtemps ou moins loin mais mieux
  • Privilégier les transports en commun que la voiture
  • Prendre le temps d’apprécier les moments off plutôt que de courir après une tonne d’activités à faire
  • Ou bien s’octroyer de vrais jours off entre 2 marathons de visites

Evidemment, rien n’est jamais parfait et le but n’est pas de se mettre une pression folle, mais de commencer par avoir conscience de chacun de ces éléments dans nos quotidiens.

Pratiquer la Slow Life, ce n’est pas forcément donné à tout le monde tout le temps. C’est un cheminement qui commencent par la curiosité sur le sujet. Alors si vous vous demandez ce que c’est que la Slow Life, cet article vous aura surement apporté un début de réponse.

Plus d’articles à venir pour décortiquer le sujet… Lentement mais surement 🙂

1 Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like