Helene Perrymond: Photographe, Sirène, Yogi…
L’entrepreneuse passionnée aux multiples vies

13 Shares
13
0
0

Ce n’est que le deuxième portrait du blog et la barre est déjà très très haute. Après Alex, fondateur du labo ephémère, Je suis vraiment honorée qu’Hélène ait accepté de prendre le temps (Et vous allez vite comprendre que son temps est précieux) de discuter avec moi pour répondre à mes questions. Rencontrée au Malabar Princess Yoga Center, l’un des meilleurs studios de yoga à Toulouse (selon moi), un studio qu’elle a lancé avec son mari il y a plus d’un an, j’ai rapidement eu envie de tout savoir sur son parcours de “yogi entrepreneuse”. Il me semblait que de nombreuses autres choses se cachaient derrière tout ça. Je n’ai pas été déçue.

Ces interviews sont faites pour mettre en avant les acteurs du bien-être de notre région, mais aussi et surtout inspirer via des rencontres d’entrepreneurs audacieux, qui souvent, ont osé défier le statut quo pour lancer des projets différents et vivre de façon alignée avec leurs envies et leurs valeurs. Pour moi, c’est ça aussi l’un des piliers du slow living: Vivre en harmonie avec qui l’on est.

Attention, à l’issue de cette lecture, vous risquez de sentir un boost d’énergie monter en vous. D’avoir envie de faire des photos, d’aller nager, de vous surpasser, respirer, et pourquoi pas, de vous mettre au yoga

Vous trouvez que ça fait beaucoup? Pas pour Hélène qui a enchaîné chacune de ces expériences de vie avec audace et passion. Et détermination aussi. Et pas qu’à moitié….

Helene Perrymond

Fondatrice de l’agence Anakena Models et Anakena Production, photographe, épouse, maman de 2 enfants, championne du monde de mono palme, professeur de yoga et fondatrice du Malabar Princess, un studio de yoga et concept store très cool près des allées Jean Jaurès.

Rien que ça. Vous allez vite voir que c’est un résumé express.

Plus de détails ci-dessous:

Hello Hélène, peux-tu nous parler de ton parcours

De Toulon à Paris

Je viens de Toulon et petite, j’étais dingue de mode. Alors à 20 ans, je suis montée à Paris et suis devenue bookeuse de mannequin. Après un peu d’acharnement et beaucoup d’audace, j’ai eu le bonheur d’intégrer l’agence Bananas, l’une des plus grosses agences de mannequin des années 90. Pendant 7 ans, j’ai sillonné le monde avec eux à la recherche de mannequins. On allait faire du “scouting” (= recherche de nouveaux mannequins) à New York et on sortait aux bains douches avec Eva Evangelista, Claudia Schiffer et toutes les top models de l’époque. C’était incroyable. J’ai tout appris sur le milieu de la mode, de la production et l’univers des photoshoots.

Au bout de 7 ans, le sud a commencé à me manquer. Je commençais à avoir envie d’autre chose. Lors d’un week-end à Toulouse avec un ami, j’ai eu un coup de coeur pour la ville. J’avais 27 ans, j’ai décidé de tout plaquer pour venir m’installer ici et y ai lancé ma propre agence de mannequin, Anakena models agency.

Toulouse et la naissance d’Anakena Production (entre autres…)

Toulouse et la région avaient le mérite d’offrir un décor et des lieux incroyables pour y photographier de belles campagnes. Alors je me suis lancée dans la Production et Anakena Production a vu le jour.

Mon mari Stéphane voyageait beaucoup pour son métier (Ancien entraîneur de l’équipe de France de baseball). J’étais enceinte de notre premier enfant. Alors nous nous sommes concentrés sur la partie Production de l’agence pour apporter un peu de stabilité à nos vie. Au fur et à mesure des années, nous avons ajouté la partie Direction Artistique et Réalisation à l’agence, et sommes aussi devenus photographes.

Désormais, nous sommes la seule agence en France à proposer ces services à 360 degrés: Mannequinat / Production / Direction Artistique / Photographie.

Helene Perrymond Ananeka

Directrice d’agence et championne de Monopalme

Ayant grandi au bord de la mer, j’ai toujours été attiré par les sports aquatiques. Je rêvais en particulier de nager comme “L’homme de l’Atlantide”, en ondulations, comme un dauphin.

A la piscine, j’ai rencontré la championne de France de Monopalme en longue distance, qui m’a donné les coordonnées de Michel Kitchev, entraineur de Toulouse et de l’équipe de France. Alors j’ai sauté sur l’occasion pour suivre ses entrainements.

A 37 ans, je me suis mise à la Mono Palme. Au bout de 2 ans, mes temps étaient assez bons pour participer aux championnat de France sénior auxquels j’ai ensuite participé tous les ans. 7 ans après je participais aux championnats du monde.

Helene-Perrymond-Nage

Et le yoga dans tout ça?

Depuis plusieurs années, je pratiquais le yoga toute seule. J’étais surtout intéressée par les techniques de respiration et de méditation liées à la pratique du yoga, qui forcément, sont très pertinentes avec la nage et la mono palme.

Durant une phase difficile de ma vie, j’ai ressenti le besoin d’approfondir ma pratique du yoga. Alors je suis partie plusieurs semaines faire une formation de 300 heures en immersion à Orléans avec Sivananda, un organisme de formation bien connu et très réputé. Et j’ai enchaîné les formations (Vinyasa, Yin, Ashtanga, Mouvement) pendant 1 an.

Un jour, Michel, mon entraîneur, me propose de participer aux championnats du monde de mono palme qui avaient lieu en Italie 3 mois plus tard. Je ne m’étais pas entraînée de l’année puisque je venais de passer 1 an à faire 2 heures de yoga par jour. Il a réussi à me convaincre et nous nous sommes donc entrainés en 5 semaines en piscine.

Lors de cette compétition, je suis devenue triple championne du monde.

Il n’en fallait déjà pas beaucoup plus pour me convaincre des bienfaits du yoga. J’avais la preuve irréfutable du pouvoir de cette pratique. Alors je m’y suis mise encore plus et ai ressenti le besoin de le partager. Et d’apporter ces bienfaits aux autres.

Via notre agence, nous avions un espace incroyable en plein coeur de Toulouse. Alors nous avons décidé de le convertir en studio de yoga.

Le Malabar Princess a vu le jour il y a un peu plus d’un an.

Le Malabar Princess: Peux tu nous parler de ce projet

Le Malabar Princess, c’est donc un studio de yoga assez atypique et un concept store. On a une équipe de profs avec lesquels on donne plusieurs cours de tous types de yoga par semaine (Vinyasa, Ashtanga, Hatha, Yin, Yoga pour les sportifs – Evidemment sur Zoom en ce moment et quelques cours au Grand Rond)

Le lieu a été pensé pour s’évader, tout comme l’univers Malabar Princess. Au delà des studios, ce que l’on cherche à proposer aux gens, ce sont des expériences uniques et incroyables à travers le yoga notamment, dans des lieux sublimes que l’on connait bien et que l’on a eu la chance de découvrir grâce à nos métiers.

C’est aussi une façon d’apporter un peu de yin dans nos vie yangs en utilisant nos expériences, et de partager tout cela avec la communauté du Malabar Princess. Pas évident depuis 1 an, mais on a toujours plein d’idées et de projets.

Ma pratique de yoga et méditation quotidienne me mettent hors du temps. Comme un arrêt sur image.

Les actualités du studio justement:

  • Des coachings personnalisés pour accompagner les élèves pour les aider à devenir autonome et installer une routine yoga dans son quotidien
  • Une formation de 11H en présentiel les 24 et 25 Avril au studio pour créer sa propre routine et devenir autonome dans sa pratique.
  • Une retraite de yoga incroyable à Béziers du 13 au 16 Mai avec tout ce qui nous anime : yoga, philo, rando, monopalme…
  • Des cours sur zoom qui continuent
  • Et le lancement d’une petite ligne de tee-shirt et sweat-shirt Hommes et Femmes MALABARPRINCESS, que j’ai dessiné pour le mois de Mai!

Tout ça à côté d’une agence de mannequinat et prod qui continue de tourner… Oui… elle ne s’arrête vraiment jamais.. 🙂

Bien-être et Slow life

Dans cette vie si variée et multitâche, comment tu gères ta charge mentale? Quels sont tes outils? As tu des conseils à partager?

  • Pour garder les idées claires, j’ai une vieille habitude de 30 ans : je ré-écris tous les jours, au propre, la liste de tout ce que j’ai à faire (j’ai un grand cahier) pour chaque domaine de mes différentes activités, et en perso.
  • Je ne procrastine jamais – surtout sur ce que je n’ai pas envie de faire. Sinon ça m’encombre et ça m’agite… Alors j’élimine par priorité. Une fois que tout est posé sur mon cahier, ma tête est vide et libre pour souffler.
  • Tous les jours, je médite, que ce soit assise sur mon tapis, en cuisinant, en promenant mon chien. Je fais au minimum 15 à 20 minutes de respiration et méditation par jour. Je reste très concentrée sur ce que je fais. Je termine une tâche avant d’en commencer une nouvelle, je ne zappe pas de l’une à l’autre, même si j’enchaine les domaines différents, je suis à 100% sur chaque tâche.
  • Je pratique le yoga tous les jours aussi, de préférence le matin, mais peu importe, au minimum 45 minutes.
  • Et surtout, dès que je peux, je m’évade en randonnée, voyage, week-end… Aventure en famille, le ciment le plus important. On a déjà emmené nos enfants faire le tour du monde pratiquement… Heureux d’avoir connu ça avec eux, alors que nous sommes à l’arrêt aujourd’hui !

Des livres / podcasts que tu aimes et recommanderais 

Des livres, il y en a des tonne. J’alterne mes livres d’études sur le yoga, la philo, les neuro-sciences, la méditation, avec de bons romans ou policiers (j’adore!), pour me rebooster. Alors, je parlerais ici du dernier roman que j’ai adoré : Là où chantent les écrevisses de Délia Owens. Sublime portrait de femmes, dans la lignée des grands écrivains américains comme Jim Harrison avec Dalva, Ou Jim Fergus avec 1000 femmes… Les petits traités de Frederic Lenoir aussi sur la joie, ou Le miracle Spinoza

En podcasts, principalement de la philo, avec Philosophyissexy (Marie Robert) , Charles pépin « une philosophie pratique », l’émission boomerang de France Inter, Grand bien vous fasse sur France Inter également, ou La bande originale, pour la légèreté de tons et les invités.

J’étudie en Podcast également Joe Dispenza, sur la physique quantique, les neurosciences et la méditation… Passionnant…

Tes “petites joies” du quotidien?

Mon café du matin, une bonne pratique, balader mon chien Omelette, cuisiner et partager le repas, travailler sur de la création artistique, faire des photos, donner des cours de yoga, boire un café avec une amie, la musique toujours, un bon verre de vin, un bon bouquin ou une bonne série TV, mon lit, un câlin de mes enfants… Et nager, mais ça fait trop longtemps … Ca me manque…
Le principe absolu : garder du recul et son sens de l’humour.

Comment cultives-tu des moments “slow life” au quotidien?

Le café du matin prends son temps… Ma pratique de yoga et méditation quotidienne me mets hors du temps. (Idem pour la monopalme quand je peux.) C’est comme un arrêt sur image… Les balades obligatoires d’Omelette cassent le rythme aussi.
Je cuisine beaucoup, et je suis en total « flow » quand je cuisine, (souvent avec une bonne musique et un verre de vin le soir)…
Et surtout, j’essai de poser cet objet diabolique qu’est le téléphone!

Merci Hélène pour cette discussion passionnante!

Retrouvez Hélène et Stéphane au Malabar Princess 9 Rue Caffarelli, 31000 Toulouse

13 Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like